Cervantes cursos de español
Fedele
+34 981 572888    info@ifspanish.com

Tourisme Saint-Jacques

Il y a beaucoup de raisons pour choisir Saint-Jacques comme destination de voyage d’études. Elle est petite: 90.000 habitants et 45 minutes à pied entre ses extrémités. Elle est aussi tranquille et accueillante. Elle est chaleureuse.

Les habitants de Saint-Jacques aiment vivre dehors: quelques tapas à midi, un bon moment dans un café du quartier historique, prendre le soleil sur la Place de la Quintana ou écouter l’Orchestre Municipal de Musique les dimanches dans la rue do Vilar.

Elle propose des services de qualité, car elle est la capitale administrative de la Galice et le siège du Gouvernement Régional. Elle abrite une des Universités les plus anciennes d’Espagne (35.000 étudiants par an) et elle est le terminus du Chemin de Saint-Jacques.

Elle n’est pas seulement un lieu de pèlerinages religieux, elle est aussi une ville jeune et divertissante: un tiers de sa population est composé par des étudiants universitaires.

Elle dispose d’une offre culturelle et de loisirs qui dure toute l’année, avec des programmes culturels dans l’Auditorium de Galice, dans des salles de théâtre, des musées, dans les rues et les places de la ville. Dans certaines périodes cette offre devient plus intense: Cineuropa en novembre; des concerts pour tout le monde pendant les fêtes de l’Apôtre en juillet et de l’Ascension en mai; des fêtes traditionnelles dans les rues de la ville pendant la nuit de la Saint-Jean en juin; un festival de danse en plein air au mois de juin…

Les origines de la ville remontent au Xe siècle. C’est une très belle ville et de grande valeur historique et artistique. Elle a été déclarée Patrimoine Culturel de l’Humanité, comme le Chemin qui mène à elle, et elle a un des quartiers historiques les plus grands et les mieux conservés d’Espagne. Elle est entourée par un vaste ensemble de parcs et d’espaces verts facilement accessibles et très bien intégrés dans la ville.

Elle est très bien située, à égale distance des principales villes de la Galice et bien reliée à elles: La Corogne au nord et Vigo au sud. En outre, elle est à une heure en bus de certaines des plus belles plages du nord de l’Espagne. Elle est aussi bien reliée avec le nord du Portugal. Mais surtout, Saint-Jacques-de-Compostelle est peu connue en tant que destination de voyages linguistiques. Elle ne subit pas la saturation d’étudiants étrangers dont souffrent d’autres destinations plus traditionnelles. En fait, 85% des touristes que la ville accueille sont des espagnols.

 


Comment arriver à Saint-Jacques-de-Compostelle

Aéroport international à 9 Km. du centre-ville.

Plusieurs liaisons avec Madrid, Barcelone, Valence, Bilbao, Malaga, Alicante (Iberia, Spanair, Vueling, Air Europa).

 

Ici tu peux consulter toute l’information actualisée de toutes les connexions avec l’aéroport de Saint-Jacques:  http://santiagoaeropuerto.com/destinos


Monuments

“Saint-Jacques-de-Compostelle est l’un des plus incontestables bien patrimoniaux de l’Humanité. Cette ville, grâce à son intégrité monumentale, réunit des valeurs spécifiques et universelles (...) dans une ville idéale qui déborde à la fois d’Histoire et d’intemporalité.”

Rapport UNESCO-ICOMOS, 1984.

Nous ne voulons pas t’ennuyer, mais Saint-Jacques a été longtemps récompensée, pas seulement pour ses trésors sinon pour le soin apporté à chacun d’entre eux:

  • Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.
  • Prix Européen de l’Urbanisme.
  • Prix Europa Nostra. Pour sa restauration dans le centre historique de la ville.
  • Ville européenne de la culture en 2000, en même temps qu’Avignon, Bergen, Bologne, Bruxelles, Cracovie, Helsinki, Prague et Reykjavik.

Comme tu peux l’imaginer, nous pouvons nous vanter d’une longue liste de monuments dont tu pourras profiter quand tu viendras, mais ce qui nous excite le plus est de nous promener dans ses rues si chaleureuses, autant de jour comme de nuit. Lors d’une journée ensoleillée ou pluvieuse (ici on dit que la pluie à Saint-Jacques c’est de l’art).

L’ensemble du quartier historique est piétonnier et il conserve la structure médiévale avec des rues étroites (certaines sont si étroites que seulement une personne peut passer à la fois) et avec des arcades qui nous abritent de la pluie.

La liste des monuments est très longue, mais nous te proposons une sélection pour que tu puisses avoir une idée de la richesse de notre patrimoine.

 

La Cathédrale

La Cathédrale de Saint-Jacques-de Compostelle est le chef d’œuvre le plus remarquable de l’art roman en Espagne. Et, comme tu sais déjà: la destination finale de tous les Chemins de Saint-Jacques.

Sa façade principale est situé dans la Place del Obradoiro, où tu pourras également admirer plusieurs monuments qui, ensemble, créent un ensemble extraordinaire et spectaculaire. Lorsque tu visites l’intérieur de la Cathédrale, arrête-toi un bon moment devant le Portique de la Gloire, le chef d’œuvre de la sculpture romane sculpté par le Maître Mateo en seulement 20 ans.

Lors de ta visite, ne manque pas de visiter les toits de la Cathédrale. De là, tu auras une perspective très particulière de la ville que tu aimeras prendre en photo.

Et si tu as le temps, tu adoreras voir en action l’énorme encensoir (botafumeiro). Sauf le vendredi saint, il est utilisé en général tous les vendredis à 19:30h.

L’Hôpital des Rois Catholiques

Cet Hôpital fut édifié au XVIe siècle sur ordre des Rois Catholiques pour accueillir les malades et les pèlerins qui arrivaient en ville. Maintenant c’est un hôtel 5 étoiles qui intègre le réseau des  Paradores Nacionales.

Une curiosité: sur l’impressionnante façade plateresque on peut observer plusieurs gargouilles avec des motifs fantaisistes, sauf une qui montre clairement des fesses en pompe 🙂 . Il parait que le tailleur n’était pas satisfait de ses conditions de travail et a décidé de protester de cette manière si particulière.

 

La Maison du Chapitre (Casa do Cabido)

La Maison est un monument baroque de la moitié du XVIIIe siècle. Sa fonction, avec un peu plus de 3 mètres de profondeur, était celle de fermer la très belle Place des Platerías. La place a reçu ce nom parce que c’était l’endroit où les orfèvres installaient leurs ateliers depuis le Moyen Âge, dans les sous-sols de la Cathédrale.

Pazo de Bendaña

Palais urbain et baroque du XVIIIe siècle qui est situé dans la Praza do Toural. Il mérite une visite à l’intérieur pour admirer sa cheminée et son escalier principal, en pierre et en bois. La Praza est aussi une de nombreuses places accueillantes et animées de la ville.

Pazo de Fondevila

Palais baroque situé dans l’imposante rue des Casas Reais. Par cette rue les pèlerins du Chemin Français rentrent dans la ville.

L’Église et le Monastère de San Domingos de Bonaval

L’église, du XIVe siècle, abrite le Panthéon des Galiciens Illustres, situé dans une chapelle latérale de l’église, où reposent, entre autres, les écrivains Rosalía de Castro et Castelao. L’église est reliée par son intérieur au monastère, du XIIIe siècle. Celui-ci abrite le Musée du Peuple Galicien, où la mémoire ethnographique de la Galice est conservée. Ne manque pas le spectaculaire et triple escalier en colimaçon: chacune de ses trois rampes mènent, indépendamment les unes des autres, aux différents étages du monastère.

Pazo de Xelmírez

Construction de style roman, du XIIe siècle, et qui abrite l’archevêché. Au deuxième étage tu pourras admirer l’ancienne cuisine médiévale et le Salon de Fêtes et de Banquets du XIIIe siècle.

Couvent et Église de San Francisco

Le Couvent de San Francisco de Valdediós a été fondé par Saint François d’Assise lors de sa visite à Saint-Jacques en 1214. Le temple actuel est du XVIIIe siècle.

Colegio de San Xerome

Il a été fondé au XVIe siècle, il a été une école pour des étudiants pauvres et actuellement il abrite la demeure du recteur de l’Université.

Pazo de Raxoi

Palais du XVIIIe siècle qui était à l’origine la résidence des enfants de chœur de la Cathédrale et aussi levséminaire. Actuellement il abrite la Mairie de la ville.

Colegio San Clemente de Pasantes

Il a été fondé au XVIIe siècle pour enseigner la théologie, actuellement c’est un lycée.

Parcs et jardins

Saint-Jacques est une ville en pierre remplie de parcs et jardins, quelques-uns très anciens, où tu pourras te détendre et profiter de la nature.  Regarde attentivement cette donnée: Saint-Jacques dispose de plus d’un million et demi de mètres carrés d’espaces verts publics, et grâce à cette qualité du paysage et environnementale, la ville a reçu plusieurs prix et la reconnaissance internationale.

Les parcs sont nombreux et magnifiques, mais n’oublie pas de visiter, au moins, l’ensemble formé par le parc de la Alameda (XIXe siècle), la chênaie de Santa Susana et le Campus Universitaire Sud; le parc de Santo Domingo de Bonaval et celui de Belvís. Tous font partie des monuments et constructions d’intérêt.

 

Le Chemin de Saint-Jacques

Qu’est-ce que le Chemin?

Le Chemin de Saint-Jacques est une route que des pèlerins venus du monde entier parcourent et qui se termine dans la ville de Saint-Jacques de Compostelle.

Selon la tradition, c’est ici que les restes de l’apôtre Jacques reposent. En 813, un ermite nommé Pelayo (Pélage) a dit qu’il avait vu une étoile dans la forêt de Libredón (où la ville de Saint-Jacques se trouve actuellement) et il a alerté l’évêque Teodomiro, l’évêque d’Iria Flavia. Puis ils ont trouvé dans le fourré l’ancienne chapelle, où se trouve un cimetière de l’époque romaine. Ainsi, à la fin du IXe siècle, la nouvelle se propage dans l’Europe chrétienne et au XIe siècle le nombre de pèlerins augmenta considérablement entraînant des contacts culturels fructueux entre les nations européennes.

Alfonso II, le roi des Asturies, a ordonné de construire une église à l’endroit où, selon la tradition, les restes de l’apôtre Jacques reposent. À partir du XVe siècle, cette église est devenue un des principaux centres de pèlerinage du Christianisme et a donné lieu au Chemin de Saint-Jacques actuel.

Les raisons pour faire le Chemin sont diverses: un défi sportif, la recherche de l’authentique, se retrouver, la religion, contempler les diverses et riches paysages, profiter de la gastronomie, le goût pour l’aventure, la connaissance de l’extraordinaire patrimoine architectural et culturel, la possibilité de connaître des gens avec des cultures et langues différentes... Toutes ces raisons font que le Chemin devient une expérience émouvante et unique. Cette vidéo l’explique bien mieux que nous:

Les Chemins les plus importants

Bien qu’il existe de nombreuses routes différentes, les plus importantes sont les suivantes:

  • Le Chemin Français par Roncevaux: Le Chemin qui relie Saint Jean de Pied de Port à Saint-Jacques de Compostelle est l’axe le plus important et populaire des pèlerinages à Saint-Jacques.
  • Chemin du Nord: Presque immédiatement après la découverte du tombeau de l’apôtre Jacques au IXe siècle, les pèlerins ont commencé à suivre les chemins asturiens et galiciens pour arriver à Saint-Jacques puisque le plateau (par où le Chemin Français passerait après) était encore occupé par les musulmans.
  • Le Chemin Anglais: Les pèlerins européens qui voyageaient en bateau jusqu’aux côtes de la Galice, spécialement les britanniques, arrivaient à la Corogne ou Ferrol pour se diriger à Saint-Jacques.
  • Le Chemin du Sud-Est (Vía de la Plata): La Vía de la Plata est le chemin de Saint-Jacques le plus long, c’est une prolongation de la voie romaine qui traverse du sud au nord l’ouest de la péninsule pour relier les villes d’Emerita Augusta (Mérida) avec Asturica Augusta (Astorga).
  • Le Chemin à Finisterre: Comme son nom l’indique, le terminus de ce Chemin est le Finisterre (l’ancienne ‘fin du monde’) et Saint-Jacques est son point de départ. Les paysages à couper le souffle des anciens confins de la Terre et de la Côte de la Mort font de cet itinéraire une route très populaire.
  • Le Chemin Portugais: L’itinéraire varie selon le point de départ du pays voisin. Le chemin le plus connu part de Porto et rentre en Espagne par Tui.
  • Le Chemin Primitif:Les premiers pèlerins, du IXe siècle, procédaient d’Oviedo. Cette route était considérée comme très sûre puisqu’elle était éloignée des guerres avec les musulmans.

Gastronomie

 

La Galice est célèbre dans toute l’Espagne pour sa gastronomie grâce à la qualité exquise de sa matière première: fruits de mer, poissons, viandes, légumes… À Saint-Jacques on peut trouver tout type de délicatesses amenées des potagers et des ports les plus proches.

L’offre est très variée et tu peux trouver des options pour toutes les bourses : restaurants sélects, auberges, restaurants de fruits de mer, vinothèques et tavernes traditionnelles. Dans ces dernières tu pourras savourer les fameuses tapas (collations que la majorité des locaux servent gratuitement) avec la boisson que tu choisis.

De plus, comme Saint-Jacques est une ville universitaire, elle est pleine de restaurants avec une offre de menus du jour à bas prix.

Pour commencer à te mettre dans l’ambiance, tu peux faire un tour par le Marché Alimentaire, situé dans le quartier historique et tu pourras ainsi découvrir les produits de la zone. Tu seras enchanté par l’animation et l’ambiance festive du lieu, entouré de petites boutiques et de restaurants très coquets.

Si tu le souhaites, tu peux acheter sur le marché les produits qui te séduisent le plus et, pour une petite somme, quelques-uns des restaurants te les cuisineront tout de suite.

Rappelle-toi que les jeudis sont la journée star de la semaine parce que les paysans des environs vendent leurs produits directement au client sur le marché.

 

Plats galiciens que tu ne peux pas manquer:

Fruits de mer: TOUS! 🙂 : écrevisse, langoustines, crevettes roses, crevettes, couteaux, huîtres, coquilles Saint-Jacques, moules, palourdes, coques, pétoncles, araignée de mer, homard, tourteaux ou crabes sont servis cuits, en grillades ou avec du riz. Nous autres galiciens nous les aimons sans sauces pour qu’elles ne masquent pas les saveurs d’un fruit de mer exceptionnel.

Poulpe à la galicienne, rien de plus typique dans presque n’importe quelle tradition populaire (bien que le poulpe soit aussi très savoureux cuisiné à la plancha, nous te le recommandons).

Empanada. L’empanada est une pâte fourrée aux viandes, poissons, fruits de mer, ou légumes. Pour un galicien, l’empanada est presque un symbole national mais personne ne la fait exactement pareil. Normalement  l’empanada est cuite avec de la farine de blé, mais si tu en as l’occasion, essaie-la aussi avec de la farine de maïs. La saveur tant intense te surprendra.

Caldo galicien. Un incroyable premier plat quand arrive l’automne…

Poissons: TOUS!, mais nos préférés sont : les turbots, les bars, les soles, les lottes et les sardines, cuisinés à la plancha, rôtis, en ragoût… comme tu préfères!

Viandes: nos spécialités sont le si valorisé veau galicien et le cochon. Ce dernier apparaît sous forme de lacón (le lacón avec des grelos est un plat dont on est fou), chorizo, jambon, côtes de porc… En hiver nous vous conseillons de commander un cocido galicien, plat copieux où il y a un peu de tout : veau, poulet, cochon, légumineuses, légumes, pommes de terre… Quelque chose te surprendra, en Galice nous tirons parti de tous les morceaux du cochon : l’oreille, la queue, l’estomac, le museau… Une tapa qui te dégoûte peut-être un peu est l’oreille de cochon… délicieuse!

Légumes: n’oublie pas d’essayer les fameux pimientos de Padrón. Le dicton raconte que “uns pican e outros, non” (certains piquent et d’autres, non). Une autre délicatesse est les grelos, un légume dont nous raffolons.

Desserts: le dessert typique de Saint-Jacques est la tarte de Saint-Jacques (à l’amande en poudre), avec la croix de l’apôtre dessinée. Mais nous adorons également manger du fromage en dessert, de nombreuses fois accompagné de membrillo (pâte de coing). Les options sont nombreuses: les fromages d’Arzúa-Ulloa, celui d’O Cebreiro, le San Simón, en pointe et fumé. Mais le plus populaire est le fromage de tetilla, crémeux et avec une saveur très douce. Mais en plus, n’oublie pas de goûter: les filloas (crêpes fourrées ou non fourrées), les cañas fritas, les chulas de courge et les oreilles.

Vins et liqueurs galiciens: les variétés les plus connues sont le Ribeiro, Albariño, Rosal, Ribeira Sacra, Monterrei, Amandi, Mencía, Godello... À Saint-Jacques il y a plusieurs vinothèques où tu pourras assister à certaines dégustations où ils t’expliqueront les caractéristiques de chacun. Et les liqueurs les plus typiques sont la caña ou aguardiente (eau de vie) blanche, la liqueur aux herbes et la liqueur de café. La caña est la base des queimadas, une boisson spéciale qui consiste à brûler l’orujo avec du sucre, des peaux d’orange ou de citron et des grains de café, tout en récitant un sort contre les maléfices!!

Fêtes et spectacles

Tous les galiciens adorent les fêtes, également les habitants de Saint-Jacques. Et s’ils ont une excuse pour manger et boire, nous aimons doublement.

Tous les ans nous célébrons:

  •  Le Festival de Marionnettes «Galicreques»: des marionnettes de divers pays montrent leurs productions: spectacles infantiles, représentations à l’air libre et des passages en horaire nocturne.
  •  Festival International de Court-métrages «CurtoCircuíto».
  • Festival Cineuropa: pendant tout le mois de novembre est passé en revue le meilleur ciné de la saison, des prix de Cannes, Berlin, Venise ou San Sébastian, au petit ciné alternatif, en réunissant les grands noms, les nouveaux réalisateurs, le genre documentaire et la projection de copies spécialement restaurées pour ce festival non compétitif.
  •  Concours “Santiago (é)Tapas”: Le public parcourt des routes variées de bars et restaurants en essayant des propositions traditionnelles et créatives à un prix unique, pour choisir et voter pour ses tapas préférées.
  • La Foire du livre est célébrée pendant plus d’une semaine sur la Balade Centrale de la Alameda, entre fin avril et la première quinzaine de mai.

Pour ne pas te fatiguer, nous te décrivons ici les fêtes les plus importantes, mais c’est seulement une sélection que nous adorons!

FÊTES DE L’APÔTRE SAINT-JACQUES

Ce sont les fêtes les plus importantes de la ville et elles sont célébrées dans la deuxième quinzaine de juillet. Le 25 est le grand jour de la Galice et, pour cela, férié de l’Autonomie de Galice.  Les célébrations durent une quinzaine de jours et combinent la fête religieuse et officielle avec les diversions populaires. Toute la ville se transforme et tu peux trouver du divertissement dans presque n’importe quel endroit avec de grands concerts sur les places les plus petites du quartier historique, des spectacles de magie et de clowns, des jeux de jonglage… Divertissement continu pour tous les publics pendant deux semaines!

Le 24 et le 25 juillet sont les grands jours. La nuit du 24 il y a un spectacle impressionnant de feux d’artifice en honneur de l’apôtre, en même temps qu’on embrase le grand château de pyrotechnie que la façade gothique de la Cathédrale imite.

Le 25, pendant la messe, on peut voir le botafumeiro, encensoir extraordinaire aux dimensions gigantesques, se balancer dans la Cathédrale en la parfumant et l’entourant d’un halo mystique.

Pendant cette quinzaine les activités culturelles culminent par leur qualité et leur diversité. La musique de tous les styles, la danse et le théâtre, les pasacalles, les fêtes populaires… envahissent Compostelle. La réunion traditionnelle de groupes de musique de toute la Galice et les exhibitions de costumes traditionnels et les danses folkloriques sont les autres rendez-vous de ces fêtes, qui se terminent le 31 juillet avec un autre spectacle de feux d’artifice.

Quand le 25 juillet tombe un dimanche, L’Année Sainte de Compostelle est célébrée. Cette circonstance se répète par cycles de 6, 5, 6 et 11 ans. 1993, 1999, 2004 y 2010 ont été des Années Jubilaires, et le seront de nouveau en 2021.

FÊTES DE L’ASCENSIÓN

Elles sont célébrées en mai, 6 semaines après Pâques, à travers toute la ville et tout au long d’une semaine. Ce sont les fêtes les plus importantes après les fêtes de l’Apôtre, en juillet.

En plus des activités culturelles (concerts, théâtre, pasacalles, etc.) on célèbre la foire du bétail la plus caractéristique et importante de l’année.

 

FÊTES DU QUARTIER DE SAN-PEDRO

Le quartier de San-Pedro est un des plus particuliers de la ville pour son esprit communautaire. Depuis 2004 un groupe de personnes a décidé de travailler pour restaurer les fêtes traditionnelles du quartier, mais en les actualisant. Parallèlement, le quartier s’est progressivement rempli de magnifiques boutiques et de nouveaux commerces gérés par de jeunes personnes qui ont su dynamiser le quartier tout en conservant l’essence du passé. Pour tout ceci nous te recommandons de faire un tour dans le quartier, qu’il soit ou non en fêtes.

  • Fêtes du quartier de San-Pedro

Les fêtes du quartier de San-Pedro sont célébrées fin juin. Ces fêtes sont une référence en Galice pour leur façon d’actualiser les célébrations traditionnelles en fusionnant des éléments contemporains comme la musique la plus actuelle avec des formats classiques comme la romería, ou par son orientation vers tous les publics avec une offre culturelle et festive conçue par et pour le quartier.

NUIT DE SAINT-JEAN (23 JUIN)

Le 23 juin, solstice d’été, on célèbre la nuit magique de Saint-Jean. Fête très Antique fêtée par toutes les cultures, avec laquelle on signale l’entrée en été, le moment de lumière solaire maximum, le jour le plus long de l’année.

La ville se remplit cette nuit de feus que les habitants de Compostelle sautent pour faire fuir la sorcellerie et le mauvais œil des “meigas” (nom typique des mauvais esprits galiciens). Les feus les plus recherchés sont ceux du quartier historique.

Lors de cette nuit on grille des sardines à l’air libre et on les accompagne de vin rouge et d’empanadas. De plus il y a beaucoup de musique, majoritairement traditionnelle.

Le rite purificateur des feux est complété par un autre rite avec de l’eau et des plantes magiques, que l’on laisse dans l’eau toute la nuit pour se laver le matin. C’est pour cela que tous les 23 juin le Marché Alimentaire sent les fleurs sauvages (romarin, menthe, tilleul, roses…) le matin, qui sont vendues par bouquets sur les stands occasionnels seulement lors de cette journée.

 

Vie nocturne

Le rythme de la ville est imposé par les étudiants universitaires et les allées et venues des pèlerins et des touristes qui viennent nous rendre visite. Ainsi, la ville dort peu et il est très facile de trouver un lieu où se réunir avec les amis à presque n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

L’offre culturelle est constante et très variée: expositions de peinture et de sculpture, concerts de styles musicaux divers, représentations dans les rues, cycles de ciné, cycles de théâtre, visites guidées dans des musées et jardins, expositions d’artisanat…

On peut aussi se balader dans la ville à n’importe quelle heure avec une sécurité totale et on peut la parcourir à pied sans savoir besoin d’utiliser la voiture.

 

Balades nocturnes dans le quartier historique.

C’est notre recommandation préférée! L’ambiance très spéciale et le parcours des rues étroites, la succession de monuments, les musiciens de rue et l’ambiance détendue ne te laisseront pas indifférent.

De plus, le quartier historique t’offre une multitude de locaux magnifiques, où prendre un café ou un verre. Certains d’entre eux offrent aussi de la musique live. En été tu pourras profiter de représentations à l’air libre sur presque toutes les places pleines de spectateurs assis en terrasse.

 

Sortons la nuit

Allons aux vins: de 20:30 à 22:00h c’est l´heure des locaux à vins, très recherchés à ces heures n’importe quel jour de la semaine. Dans la majorité d’entre eux, les vins sont servis accompagnés de ‘tapas’ qui à Saint-Jacques, à la différence d’autres lieux, sont gratuites.

Allons dîner: quand tu veux dîner de manière informelle, tu peux commander des “raciones” avec les vins. Les rations les plus habituelles sont celles de calamars, poulpe, tortilla, pimientos de Padrón… Les rations sont habituellement partagées et il est habituel qu’elles se prennent avec la fourchette directement du plat.

Si un dîner plus formel t’inspire, à partir de 22:00 c’est une bonne heure. La majorité des restaurants admettent les réservations jusqu’à 22:30 et même 23:00h.

Allons aux verres: l’horaire pour prendre un verre commence à 23:00h et se prolonge jusqu’à 3:30, première heure à laquelle les locaux ferment.

Mais si tu as encore envie de faire la fête, il n’y a pas de problème : les locaux de danse entrent en action vers 1:00h du matin jusqu’à plus ou moins 5:00 ou 6:00h. À cette heure, pour terminer la nuit à la manière espagnole, tu pourras déjà prendre un petit-déjeuner de chocolat avec des churros pour aller au lit juste après.

Comme Saint-Jacques est une petite ville, l’ambiance de la majorité des locaux est hétérogène. De toutes les façons, il y a aussi des locaux spécifiques avec des rythmes latinos (Guayaba), d’autres pour les personnes mûres (La Carrilana, Makumba...); de très nombreux ‘gay friendly’ (Forum, Bolengo...); ambiance folk (Casa das Crechas, Tarasca...); discothèques (Ruta, Sónar)...

 


Faire du shopping

POUR MANGER

Tant sur le Marché Alimentaire que dans les rues historiques et l’Ensanche une multitude de boutiques de produits gastronomiques à goûter et à emporter abondent.

Nous te recommandons les aguardientes et vins qui arrivent déjà présentés dans des boîtes à offrir. Les charcuteries, les conserves et les fromages se conservent bien et peuvent être facilement emballés.

Las Tartes de Saint-Jacques et les sucreries monacales, élaborées par les congrégations féminines de Saint-Jacques sont également de bonnes idées à emporter chez soi. Les bénédictines de San Paio offrent des almendrados, des biscuits au thé, des madeleines et des tartes de Saint-Jacques. Les dominicaines de Belvís sont spécialisées en desserts de Noël par commande (mantecados et almendrados) et le reste de l’année elles cuisinent de délicieux biscuits.

 

ARTISANAT GALICIEN

La quantité d’objets artisanaux typiques est très variée, mais nous te faisons 3 propositions pour que tu te fasses une idée:

Argent et jais: comme tu le sais, une des places qui entourent la cathédrale s’appelle la Place des Platerías (Argentiers), dû au fait que les ateliers des orfèvres s’installaient dans cette zone depuis le Moyen-Âge. Il y a de nombreuses boutiques du quartier historique où tu pourras apprécier ces pièces en argent qui combinent l’or, le corail, le jais et les pierres semi-précieuses.  Tu verras des pendentifs, des boucles d’oreille, des broches… en forme de coquilles Saint-Jacques, des figas (mains avec le poing fermé qui servent d’amulette), torques celtes...

Céramique de Sargadelos: vaisselles et ornements qui recréent des motifs cultes et populaires. Des pièces comme des vases, des sets de thé et café, des boîtes, des petites sculptures ou les personnages historiques galiciens.

Dentelle de Camariñas: l’origine de la dentelle de Camariñas (village de pêche situé sur la Costa da Morte) est liée à l’arrivée de dentelles du flamenco qui sont produites à partir de la fin du XIVème siècle. Depuis elle a fait partie des traditions des femmes de la ría et est considérée comme un artisanat très précieux pour sa qualité et son importance économique.  Depuis le XVe siècle il n’y avait pas un vêtement de luxe qui ne mette pas en valeur la dentelle de Camariñas. De nos jours, tu en verras des exemples en vêtements, nappes, draps, vêtements de bébé…

De plus, tu pourras trouver des boutiques qui travaillent les tissus de toiles naturelles comme le lin, la soie… des boutiques de maroquinerie, de céramique populaire, de costumes régionaux et beaucoup plus.

 

MODE

De plus, comme tu le sais déjà, la Galice est un des centres créateurs de la couture espagnole et exporte dans le monde entier. Des marques comme Adolfo Domínguez, Zara, Roberto Verino, Florentino, Purificación García ont des boutiques à Saint-Jacques.


Fotos cedidas de santiagoturismo.com

Inscris-toi à notre liste de diffusion sur http://ifspanish.com/lists pour recevoir des informations régulières sur nos cours et promotions. Si tu ne souhaites plus recevoir d’information, tu peux également te désabonner sur le même lien.

Les commentaires sont fermés.